Sorry, your version of Internet Explorer is too old to view SurfersVillage.com properly.

Why not try Chrome instead.

Villages:

Jérémy Florès : 'Les plus grosses vagues de ma vie'

Jérémy Florès © Travis Davies

Team Updates

Le surfeur de La Réunion s’est offert une dernière session mémorable à Backdoor/Pipeline

Surfersvillage Global Surf News, 11 January, 2013 : - - Il a surfé La vague de l’hiver à Backdoor, s’est jeté sur quelques monstres à Waimea Bay, s’est offert des sessions en solo dans des vagues énormes sur des hauts fonds secrets. Jérémy Florès est un des rares surfeurs pro à être rester à Hawaï pour profiter au maximum des grosses houles hivernales.

« Cette dernière semaine a été incroyable, plusieurs houles d’affilée sans arrêt, une après l’autre, beaucoup d’adrénaline. » Muet depuis le Pipe Masters (début décembre) où il est sorti prématurément au 3e tour, le Réunionnais a donné de ses nouvelles ce samedi sur son site internet. Il y a évidemment posté la photo qui a fait parler de lui depuis une semaine. Un bottom incroyable sur un monstre de 5 mètres, qui a fait le tour de la planète en quelques jours.

C’était le 31 décembre dernier. Le surfeur de La Réunion s’est offert une dernière session mémorable à Backdoor/Pipeline, la vague qu’il affectionne sans doute le plus à Hawaï. Celle où il a remporté le seul titre WCT de sa carrière. Alors que la totalité des surfeurs de la caravane professionnelle ont depuis trois semaines regagné leur chez soi, Florès, lui, goûte aux joies du surf polynésien. Sans média, sans pression. Seul ou presque avec les éléments.

« Tester mes limites et gagner en expérience ». « Je ne pouvais pas rêver mieux pour finir l’année, affirme-t-il. J’ai eu des très bonnes sessions entre Backdoor/Pipe, Waimea et les spots secrets au large du North Shore. Je pense avoir pris les plus grosses vagues de ma vie, il y a des spots au large quand la houle est si grosse, il faut pas mal ramer pour y arriver. Mais il y a des vagues de folie, monstrueuses, les plus grosses vagues que j’ai surfé de loin.

Pas de photographe, ni de cameraman. Juste tester mes limites et gagner en expérience. » Un retour aux sources, à l’essence du surf qu’il affectionne tant, lui qui surfe pourtant en compétition depuis quinze ans maintenant. « Ça me fait vraiment du bien de surfer ce genre de conditions, j’apprends beaucoup techniquement mais sur moi aussi, je découvre jusqu’où je me sens confiant et à respecter mes limites. Car à partir de cette taille ça devient du sérieux. »

A Waimea Bay pour l’Eddie au cas où… Invité pour l’Eddie Aikau, la compétition (sur invitation) de grosses vagues qui ne se dispute que si la houle dépasse les 8 mètres à Waimea Bay, Jérémy Florès a profité pleinement de ces swells pour gagner en expérience. « J’ai aussi surfé Waimea quelques fois, j’essaie d’y passer du temps à l’eau pour trouver mes repères et prendre de l’expérience. »

Jérémy Florès reprendra bientôt le chemin du circuit. Dans deux mois débute le championnat du monde sur le spot de Snappers (Gold Coast), en Australie. Il s’agira de la sixième saison consécutive pour le numéro 1 Français. Qui en attendant, transmet ses vœux à tous ses fans : « J’espère que vous avez passé une excellent réveillon avec familles et amis, je vous souhaite pleins de bonnes choses à tous ! »

www.outremersports.com

Source: Outre-Mer Sports

Author: Stephane Sisco

Tags: France, Hawaii, Jérémy Florès, Big Wave, Backdoor

Team: Surfersvillage

Viewed: 
Weight: 
0
 
 

Latest photos

Newsletter

Follow us and sign up to our daily newsletter